Critique de Roman Deception point

Voici déjà une semaine, j’ai terminé deuxième roman (lu) de Dan Brown. Une amie a moi de longue date m’a prêtée sa collection de romans du même auteur: Deception point, Le Code DaVinci, Forteresse Digitale, et Ange Démon (pas sûr du nom, il est pas a coté de moi).

Étant donné que je suis rendu en ville et que je prend tout les jours de transport en commun, je crois que ce sera une très bonne habitude de lire… comparé a la lecture sans fond (et bourré de mauvaises nouvelles) des journaux. Et tellement plus (agréable && instructif).

Trève d’introduction… voici ma “critique”:

Il s’agit d’un roman a suspens où on reste sur nos questionnements tout le long que l’histoire se déroule: Rapidement et hors-d’haleine. Le type d’histoire qui nous rappelle que souvent les aparences peuvent être trompeuses et que ce n’est pas toujours ce que l’on croit qui s’avère être la réalité.

Une histoire pas trop high-tech, pour cette fois. Mais très instructive sur les rouages intérieurs versus les secrets nationnaux, et le désir (besoin pour la sécurité nationale?) de conserver ces secrets. Je m’explique… avec le résumé en tant que tel.

Résumé

C’est lorsqu’un sattellite de la NASA détecte une météorite d’une exceptionnelle rareté enfouie sous les glaces du cercle arctique que l’histoire commence. ça tombe à pic: le programme de la NASA et le mandat du président sont en périls. Durant la campagne électorale, un imminent sénateur candidat à la présidentielle, désire faire tout ce qu’il peut pour faire discréditer la NASA et le président. Pour valider l’authenticité de la découverte, le président envoit Rachelle Sexton, une analyste en renseignements pour la NRO (National Reconnaissance Office). Rachelle est la candidate idéale pour valider cette information, son patron pourtant n’est pas d’accord avec l’idée, c’est a savoir pourquoi :) (faut quand même pas tout dévoiler quand même!).

J’aimerai bien en dire plus… mais je ne veut pas dévoiler aucune intrigue et c’est très difficile!

En gros, nos personnages frôlent la mort bien des fois, et plusieurs en perdent leur vie… pour des raisons qui sont politiques. Parlons-en de la politique !

Non, je n’en parlerai pas.

Un seul mot: “La politique, c’est quatre loups et un mouton qui décident ce qu’ils vont manger ce soir.

Revenons au sujet principal: le roman!

En fait je l’ai beaucoup apprécié et je n’ai pu savoir le fond de l’histoire qu’à la fin. Bien ficellée comme histoire.

Détails de l’ouvrage
Editeur : JC Lattès
Publication :1/2/2006
Traduit de l’anglais (Américain) par Daniel Roche
ISBN : 2709626411
577 pages